Caractéristiques du produit

GARDE EN BOIS

Garde en bois avec gomme caoutchouc.

23,00

En stock 0.2 kg / .

Garde en bois (Tsuba), avec gommes de maintien en caoutchouc. Les gardes en bois sont faites sur mesure et elles doivent donc être commandées en même temps que le(s) bokken .

Elles sont faites également en cormier. Elles sont adaptables sur le bokken kendo essentiellement mais peuvent aussi se monter sur d’autres bokken sur demande.

Finition :  

Nous proposons 2 niveaux de finition

  • CT : Finition classique par ponçage. Les armes sont réalisées essentiellement à la main et finies en utilisant un ponçage de plus en plus fin. Les nuances du bois sont ainsi mises en valeur. L’arme est ensuite compressée de manière artisanale afin d’augmenter sa dureté. La surface de l’arme sera plus résistante aux chocs. La densité reste la même. Le poids n’est ici pas un critère et l’arme pourra être plus ou moins lourde selon la planche.

 

  • CR : Finition au rabot. Les armes sont réalisées à la main et finies en utilisant différents rabots et vastringues. Il n’y a pas de ponçage. Cette technique utilisée autrefois  permet de réaliser des armes uniques. La surface des armes conserve ainsi de légères traces des passages des rabots. La surface de l’arme est ensuite compressée à la main pour augmenter la dureté. Le toucher est lisse et très doux. Les planches utilisées pour réaliser les armes dans cette finition sont plus denses que dans la finition CT. Les armes sont signées.

Le délai de livraison moyen pour ce produit dépend de la finition choisie:

Sans imprégnation d’huile naturelle:
  • Entre 5 et 8 jours pour la finition CT ( traditionnelle)
  • 15 jours environs pour la finition CR ( rabot)

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “GARDE EN BOIS”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chers Clients !

Les commandes passées sur le site à partir du 8 décembre ne pourront pas faire parti de la tournée du Père Noël !

Merci de votre compréhension,

Bernard Saligné